Profiling Players Become a Poker Detective

Qu’on utilise un tracker ou simplement notre cerveau, le fait est qu’on va s’appuyer sur un échantillon faible où un joueur semble sortir des normes. Quel que soit le scénario, la fréquence de mains jouées est très proche de la fréquence choisie par le joueur, après mille mains. Certains fish aiment suivre pré-flop et aiment suivre au flop mais ne continueront pas au-delà de la turn sans une main décente. Vous pouvez instantanément reconnaître ce type de joueur.

Cela peut-être en cours de sessions, d’après le HUD d’un joueur, la taille de ses mises ou ses «timing tells». Une des erreurs les plus fréquentes que commettent les joueurs, et je plaide très souvent coupable sur celle-là, est d’accorder une confiance aveugle aux statistiques que leur donne leur tracker. En pratique, quand nous sommes face à une décision, plus nous avons d’informations sur les ranges de notre adversaire plus nous maximisons nos chances de prendre la bonne décision.

% de fois que le joueur va à l’abattage lorsqu’il a vu le flop

Lorsqu’il est haut et que l’adversaire paie il faut s’inquiéter. Un tracker est un outil indispensable pour tout joueur sérieux et qui, moyennant un investissement de quelques dizaines de dollars, vous aidera à améliorer votre jeu en permanence. Ces informations sont donc mises à jour main après main, et vous avez donc, en direct, tout ce que vous pouvez savoir sur ce joueur pendant que vous jouez contre lui.

  • Et si vous tentez un 4-bet avec une bonne main (ou un 4-bet bluff), le pot sera quasiment aussi gros que si vous aviez ouvert à 3 ou 3,5 big blinds.
  • Encore une fois, il faudra confirmer cela en regardant en détails les mains jouées et stockées dans la base de données.
  • Vous pouvez également ” marquer d’une étoile ” vos mains lorsque vous rencontrez des difficultés, afin de les revoir rapidement par la suite.

Une range est l’ensemble des mains avec lesquelles un joueur va faire ou a fait une action précise. Afin de prendre les meilleures décisions possibles, nous allons donc utiliser le maximum d’informations dont nous disposons pour estimer la range de sa main. Par exemple, un joueur avec un VPIP de 35% et un PFR de 10% a une range de cold-calling de 25% et est très probablement un fish. Un joueur avec un VPIP et un PFR proches aura également un pourcentage de 3bet plus élevé, car il fait moins de cold-calling. Que vous soyez un joueur de poker débutant, récréatif ou pro, Poker Tracker 4 est un outil qui vous servira et vous aidera à améliorer votre niveau de jeu. Connaître et comprendre comment vos adversaires jouent devrait vous donner un grand avantage sur la façon dont ils jouent les leurs.

Flop C-Bet

Aime-t-il les petits connecteurs assortis, le broadways du type Jx10x ou les petits As assortis ? C’est important pour savoir quels types de mains existent réellement dans la range adverse. Passons à présent à l’analyse des statistiques proprement dites. Nous ne nous intéressons pas ici aux «fish» avec des statistiques du style 50/5, mais aux joueurs réguliers. Et deux joueurs réguliers avec des stats 20/18 (VPIP/PFR) peuvent avoir des styles de jeu, et donc leaks, très différents. Évidemment, il est absurde de vouloir faire ces calculs pendant une main.

En résumé, il vous permet d’améliorer votre jeu et donc de devenir un meilleur joueur de poker. Un tracker de poker est un logiciel d’aide à la décision analysant en temps réel les styles et habitudes des joueurs à travers des données détaillées permettant d’optimiser vos chances de succès. Son style passif votre bonus le rend très prévisible postflop et donc profitable à jouer même s’il lui arrivera de craquer vos monstres avec les mains les plus improbables. Car cette espèce de fish semble être en voie de disparition sur les tables virtuelles, où l’on pouvait encore en trouver des bancs entiers il y a quelques années.

Track Your Own VPIP Data

Vous allez parfois/souvent vous tromper mais ce n’est pas le plus important. Le risque avec un tracker est de s’appuyer sur les statistiques données sans comprendre réellement leur valeur. Les nombres affichés prennent une valeur réelle, presque palpable, qu’ils ne méritent pas le plus souvent. On a tous déjà hurlé devant notre écran quand, alors qu’on décide finalement de 4b à tapis avec une main moyenne un joueur qui sur-relance en permanence, celui retourne une premium.

Plus le chiffre est bas, plus il suit souvent le flop avec des mains marginales. Utilisé avec la statistique VPIP, vous pouvez vraiment avoir une idée du style de jeu global d’un joueur. Si votre adversaire a à la fois des statistiques élevées de c-bet au flop et de c-bet au tournant, alors il fait souvent des barrels avec air. Si votre adversaire a un taux de c-bet élevé au flop et un c-bet bas à la turn, alors vous avez identifié votre adversaire comme un one-and-done. Ces gars-là balancent un barrel sur le flop et abandonnent lorsque leur adversaire suit leur mise de continuation. Si votre adversaire est un joueur “one-and-done”, le floating devient votre meilleur ami.

Les trackers

Lorsque vous jouez au poker sur Internet, le risque d’un ordinateur mal protégé est d’abord financier, avec la possibilité d’une perte totale de votre bankroll. Voici quelques conseils basiques pour vous éviter cette issue. Plus la fréquence d’une statistique est importante, plus vite cette statistique sera fiable. En pratique, il faudra moins d’occurrences avant que la statistique de CB soit fiable comparé à la statistique de 3bet. Trois histogrammes sont proposés dans cet article, un si je m’intéresse à la fréquence sur les 10 premières mains, un sur les 100 premières mains et un sur les premières mains.

  • Si un joueur a un pourcentage de CB de 80 %, sa range de CB sera différente si il a un PFR de 28 % ou de 14 %.
  • La dernière statistique est la PPA – Preflop Positional Awareness (ou l’appréciation de la position préflop).
  • Si un joueur avec un AG de 0,5 joue contre vous, il ne bluffe probablement pas et vous devez avoir une très bonne main pour continuer.
  • C’est la fréquence à laquelle un joueur joue ses mains quand il n’est pas de big blind, car le big blind est une mise forcée.
  • Comme pour tout type de jeu, une bonne stratégie est très importante pour gagner le prix.
  • Cela peut-être en cours de sessions, d’après le HUD d’un joueur, la taille de ses mises ou ses «timing tells».

Mais ce n’est pas parce qu’un joueur à un PFR de 15% qu’il relance le top 15% des hands. Il est parfois plus important pour moi d’utiliser position et mise, et en fonction des infos profils+position+mise+tapis+(board)+historique de déduire éventuellement la range. La seule VPIP et PFR ne suffise pas à déduire la range ….

Poker sur iPhone

Quelqu’un avec une statistique de fold-to-three-bet basse est un joueur face à qui vous pouvez 3bet plus fort afin d’extraire un maximum de value. Voici les statistiques pré-flop les plus couramment utilisées. Comme pour tout type de jeu, une bonne stratégie est très importante pour gagner le prix.

  • En prenant les bonnes décisions dans une phase aussi critique du jeu, vous augmenterez vos chances de remporter la main.
  • Parmi les différentes catégories de joueurs établies à partir de ces deux statistiques, nous avions abordé le «nit» et le «TAG».
  • Pour obtenir cette information, j’ai pris ma base de données et j’ai regardé combien d’occurrences j’avais pour chacune de ces statistiques.

C’est la fréquence à laquelle un joueur joue ses mains quand il n’est pas de big blind, car le big blind est une mise forcée. Le VPIP est le pourcentage de pots dans lequel un joueur entre, cela montre combien il est actif à la table. La fréquence à laquelle votre adversaire relance avant le flop. La plupart des joueurs ont un PFR inférieur de 4 à 6% de leur VPIP. Par conséquent, s’ils jouent 20 VPIP, le PFR est généralement de 14%-19%.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *